Quest-ce qu’on mange #2 : La Pizza Un Peu à l’Italienne

Alors, vous avez testé notre recette de la dernière fois ? Vous en avez pensé quoi ?

Aujourd’hui je vous en propose une autre, un peu dans la même veine : la « Pizza Un Peu à l’Italienne ».

On commence par une question :

C’est quoi une pizza ?

Une pâte de pain levée, recouverte de coulis de tomate et de divers ingrédients. En gros, et malgré les puristes, c’est une pâte à pain badigeonnée de tomate, avec tout ce que tu aimes dessus. Si on remonte un peu, la pizza était considérée un peu comme l’aliment du pauvre. Pour beaucoup, la pizza originale est napolitaine. Celle aux anchois. D’où cette réalité : c’est un plat complet avec tous les groupes alimentaires représentés, qu’on appelait plat du pauvre peut-être un peu parce qu’au moment des grandes constructions américaines il y avait beaucoup d’ouvriers italiens dans les gratte-ciel. En fait c’est vraiment son caractère populaire et accessible à chacun, représenté dans cette idée de partage, qui fait que la pizza est autant répandue aujourd’hui.

Pourquoi quasi tout le monde aime la pizza ? Parce que chacun peut manger ce dont il a envie. Du jambon, du chorizo, du saumon, des légumes, du fromage… Whatever ! Tu fais ce que tu veux.

Après cuisson_jambonNotre Pizza Quasi à l’Italienne

Je n’aime pas les anchois. Je sais, c’est entier et définitif, mais je n’y peux rien je n’aime pas les anchois.

Du coup 0 anchois chez nous, mais quelques fantaisies. Cette fois-ci j’ai décidé de rester plus ou moins dans le traditionnel italien : des épinards, de la ricotta, des tomates cerises et du jambon de Parme.

Ce qu’il faut :

  • 1 pâte à pizza. Encore une fois vous pouvez la faire vous-même, mais Carrefour ou Herta font ça vraiment très bien pour un prix qui n’est pas prohibitif.

  • De la sauce tomate. Purée, concassé, sauce. Tout ce qui est à la tomate est validé. Ça dépend de votre goût.

  • De la ricotta. 150g environ.

  • Une quinzaine de tomates cerises, coupées en 2.

  • 6 tranches de jambon de Parme coupées finement. Moi je vais au stand découpe de Monoprix et je demande très très fin.

  • Des épinards frais. Les pousses d’épinard en sachet c’est parfait, ne cherchez pas plus loin. Autant que vous voulez, 100g, le sachet entier…

C’est tout.

Comment on fait :

Là encore rien de bien compliqué.

On étale la pâte à pizza sur la plaque du four, et on la badigeonne de notre préparation de tomate. J’en mets une bonne quantité ici : comme il n’y a pas de gruyère pour étouffer la cuisson, la sauce ne va pas ramollir la pâte qui devrait rester croustillante.

J’ai mis les épinards frais directement dessus. À bien y réfléchir, je vous recommanderais plutôt de faire comme ça : vous mettez les épinards dans une passoire et vous versez le contenu d’une bouilloire d’eau bouillante dessus. De suite après vous versez de l’eau froide pour que les feuilles ne cuisent pas. Les épinards seront ramollis comme ça et ne s’assécheront pas dans le four. Plus qu’à les presser entre ses mains pour enlever l’excédent d’eau et à les répartir sur la pâte.

Je mets ensuite de petites cuillerées de ricotta un peu partout. 150g ça fait la moitié d’un pot qu’on trouve dans le commerce. Je trouve perso que c’est suffisant.

Il reste juste à placer les tomates cerises coupées en deux un peu partout. J’aime les lots multicolores, ça donne du peps et ça paraît encore plus appétissant.

Je ne préchauffe jamais mon four quand je fais une pizza. La cuisson est plus lente et ça me convient mieux. J’ai le temps de verser le petit verre de vin qui va l’accompagner;)

En tout cas, il faut compter une dizaine de minutes à 240 degrés. Il faut qu’elle vous donne envie quand vous la sortez, c’est ça l’essentiel.

Après la cuisson, il n’y a plus qu’à disposer joliment les tranches de jambon.

Bon appétitBilan

À manger seul, à deux, à partager avec les copains… C’est sain, équilibré, et surtout absolument délicieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *