Prépa marathon #7 : Et on se sort_les doigts_du cul !

A un moment donné, dans une prépa, faut se poser le cul et faire le bilan. Bah grâce aux 30K de Bastille on a appris un truc tout con au sujet des sorties longues : un marathon c’est long !

Une seule solution. Bosser. Et on se sort. Les doigts. Du cul !

 

Comment faire une bonne sortie longue ?

C’est avant tout une question de point de vue. D’abord c’est quoi une sortie longue ? Finalement quand on regarde les premières semaines de la prépa on en faisait déjà. Elles étaient seulement moins longues que maintenant.  Et même si bon, c’est pas la taille qui compte hein (dixit Arnaud), là pour les semaines 7 à 10 il a bien fallu passer la barre des 20. Parce que 13 ça porte bonheur mais ça pèse pas lourd dans un marathon.

Tellement Has Been qu'y en a un qui veut pas être reconnu....

Tellement Has Been qu’y en a un qui veut pas être reconnu….

 

Alors tels des stars Has Been des années 80′ à l’assaut de tous les zéniths de France, parés de nos plus beaux atours et chaussés de nos plus belles baskets, nous avons relancé les sorties Infinite des AR_LesAbbesses. C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures. Enfin il paraît.

Bien sûr quand je parle de star Has Been  c’est surtout pour Arnaud et Matthieu, qui à 35 ans risquaient d’avoir besoin d’un peu d’applaudissements pour tenir toute la durée du concert.

Le long c’est difficile. L’horrible vérité, c’est que long = chiant (souvent). T’as parfois besoin d’un copain pour relancer là machin histoire de pas t’arrêter au milieu de la route pour te rouler en boule et pleurer de désespoir. Oui je sais, on prépare un marathon.

 

Tous les dimanche, avant Téléfoot, et pour être à l'heure pour Plazza

Tous les dimanche, avant Téléfoot, et pour être à l’heure pour Plazza

 

Tous les dimanches on s’est donc donné rendez-vous tôt (avant Téléfoot quoi), histoire de rentrer à l’heure pour bruncher devant Stéphane Plazza, et accessoirement ne pas mourir desséchés comme de vieux pruneaux à la moitié du parcours.

On a fait des blocs (un peu), croisé des copains (quelques-uns), bu de l’eau (beaucoup), accumulé des km (assez?), et bu des Perrier de récup (trop pour Arnaud).

Vivement le Perrier de récup se dit Arnaud. Matthieu se demande ce qu'il fout là lui...

Le Perrier de récup c’est Satan  se dit Arnaud. Matthieu se demande ce qu’il fout là lui…

Cette superbe logorrhée pour dire, comment faire une sortie longue :

→ savoir où on va. Un plan c’est utile, on ne réfléchit pas été on avance sans s’arrêter toutes les 5 minutes. C’est quand même un peu le but des blocs d’allure, de tenir une allure.

→ avoir pris des ravitos solides et liquides. On fait pas une course, on n’aura pas Monique au km5 pour nous tendre un gobelet et un morceau de banane.

→ avoir appelé les copains. Faites pas vos asociaux, aimez-vous les uns les autres. Pour Matthieu ça allait, il était à un commun à beaucoup de personnes. Moi je ne remercierai jamais assez Gautier d’avoir été mon binôme de choc (c’est moi le binôme de charme évidemment) dans toutes mes sorties longues.

 

C'est moi le côté charme du binôme. Je précise, au cas où...

C’est moi le côté charme du binôme. Je précise, au cas où…

 

Y a pas que les sorties longues dans la vie, y a aussi les poids.

Mon rêve c’est de ressembler à Zuzana Light, celui de Matthieu c’est d’être le sosie de TiboInShape. Même si on sait que c’est mort, on donne tout à la salle pour se bomber le cul et se dessiner les abdos.

Enfin en gros, on poursuit le training qu’on a commencé dès la première semaine de prépa. On pousse toujours autant, peut-être plus si on peut un peu, mais on rester raisonnable Pas d’entraînement à la Hulk Hogan, on évite d’aggraver la tendinite au genou.

J’en profite pour faire monter mon record au grand « Plank Contest », et écraser Coach et Matthieu par la même occasion. Mes 5 minutes auront raison de leur vaillance.

 

On se cale une petite sortie de Fartlek au milieu de tout ça, et une double séance de piste en semaine 9. Je crois d’ailleurs que ce jeudi en semaine 9, ça a été une de mes séances préférées. Fatigue, manque de temps, obligés de faire les deux séances de la semaine le même jour.

Pyramide autour de la piste, suivi d’une petite séance de côtes pas loin de la maison (pour pouvoir rentrer en rampant si besoin). Un joli challenge en fin de prépa comme ça

Cela dit la fin est proche. Pas la fin du monde (quoi que), mais la fin de la prépa. Alors on se ménage un minimum.

Bon ok, l'atout charme c'est pas forcément moi finalement....

Bon ok, l’atout charme c’est pas forcément moi finalement….

 

On se ménage.

Je me suis même octroyé une petite semaine de pause dans la prépa. Pourquoi ? Parce que cette foutue tendinite me lançait à chaque sortie. Alors pas de presse, pas de footing, juste une sortie longue en semaine 8 pour ne pas perdre tout.

C’est important de sentir quand il vaut mieux ralentir histoire de pas se crasher avant le grand soir.

je-vole

 

On totalise donc pour ces 4 semaines quelques 140km environ, ce que n’est pas mal du tout avec une semaine off au milieu.

 

 

Crédits photos : Camillouxxxxx & Arnaud 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *